Les thérapies brèves…de quoi s’agit-il ?

6 Sep 2020 | Général

Définition des thérapies brèves

On peut définir les « thérapies brèves » comme des thérapies qui visent à atténuer, voire à faire disparaître des symptômes sur une durée relativement courte. Elles sont davantage orientées sur le “comment” et la recherche de solutions plutôt que sur le “pourquoi” et les causes (contrairement à la psychanalyse par exemple).
Les thérapies brèves sont des « psychothérapies » humanistes, courtes, rapides et stratégiques qui permettent de se soulager et/ou corriger rapidement un problème mental ou émotionnel, un comportement inadapté, une addiction, une phobie, etc.
Ces psychothérapies brèves sont orientées “présent / émotions / solutions” : elles ne sont pas des thérapies analytiques (donc de longue durée), elles s’intéressent à la résolution d’un problème bien plus qu’à sa compréhension.

Quelle est l’origine de la thérapie brève ?

Plusieurs écoles de pensée sont à l’origine de la thérapie brève. Nous retiendrons principalement l’école dite de « Palo Alto » (ville de Californie où se situe l’université Stanford) ; courant de pensée à l’origine notamment de la thérapie familiale et de la thérapie brève dite systémique et stratégique. Une de ses formes est née aux États-Unis dans la mouvance systémique après la Seconde Guerre mondiale, inspirée principalement par les travaux du très célèbre psychiatre et psychothérapeute Milton Erickson. Présentés en 1974 au Docteur Milton Erickson et accompagnés de celui-ci, messieurs Richard Bandler et John Grinder vont rapidement théoriser et modéliser un certain nombre de techniques qui sont au cœur, aujourd’hui plus que jamais, de la thérapie brève.

Quelles sont les techniques utilisées par les praticiens en thérapie brève ?

Si de nombreuses méthodes thérapeutiques (autour des mouvements oculaires par exemple) ont vu le jour et possèdent leurs ambassadeurs et défenseurs, les praticiens utilisent aussi et surtout l’hypnose Ericksonienne et la Programmation Neurolinguistique (PNL)
L’hypnose Ericksonienne a été développée et mise au point par le pédopsychiatre Milton Erickson évoqué plus haut. Son approche innovante en psychothérapie repose sur la conviction que le patient possède en lui les ressources pour répondre de manière appropriée aux situations qu’il rencontre : il s’agit par conséquent d’utiliser ses compétences et ses possibilités d’adaptation personnelles. Atteint de poliomyélite à l’âge de dix-sept ans, Milton Erickson a été une figure emblématique du « guérisseur blessé », expérimentant sur lui-même, lors de sa rééducation, certains phénomènes qu’il met ensuite en application dans l’hypnose thérapeutique. De leur coté, Bandler (philosophe et psychologue) et Grinder (linguiste américain), également évoqués plus haut, ont développé la PNL (Programmation Neurolinguistique). La PNL se présente comme l’étude des processus comportementaux acquis, considérés comme une Programmation Neurologique représentée par la Linguistique. La PNL vise à décrire puis à reproduire les comportements efficaces (bons pour le sujet) et ses techniques préétablies se fondent sur des présupposés visant à décrire ce qui est associé à l’expérience subjective d’un sujet.

Que soigne-t-on avec les thérapies brèves ?

Le principe de la thérapie brève consiste en une recherche rapide de résultats. Le nombre de séance envisagées ne dépasse en général pas dix. Le combinaison des techniques comme l’hypnose Ericksonienne et de la PNL permettent de venir à bout efficacement de multiples problématiques comme :

  • Les addictions (tabac, alcool, chocolat, etc)
  • Les phobies (avion, vide, insectes, ascenseurs, foule, etc)
  • Les traumatismes
  • L’anxiété
  • La douleur
  • L’anorexie et la boulimie
  • Le stress

Ces techniques sont aussi utilisées en chirurgie, en pédiatrie, en coaching et en préparation mentale

Que penser des thérapies brèves?

Parmi les nombreuses “médecines douces” et autres “thérapies alternatives”, les thérapies brèves telles que décrites ci-dessus font éminemment partie des approches sérieuses face à une problématique donnée. N’oublions pas que, par exemple, l’hypnose est utilisée par certains chirurgiens pour limiter les produits chimiques lors d’anesthésies. L’hypnose et la PNL sont des techniques qui s’apprennent et qui ne s’apparentent en aucune manière à un quelconque “don”. Comparer ces techniques à d’autres “théories” basées sur des supposés pouvoirs magnétiques (et autres) serait une erreur.

Mais attention: aucune thérapie brève ne peut se substituer à la médecine classique. Consulter un praticien en thérapie brève doit toujours se faire après avoir consulté son médecin.

L’apprentissage des thérapies brèves vous tente?

Découvrez nos formations spécifiques autour de l’apprentissage de l’hypnose Ericksonienne et de la Programmation Neurolinguistique (PNL). Apprendre ces techniques et ces disciplines dans un but personnel et/ou professionnel n’a jamais été aussi facile avec e-cademy.fr.

Vous avez des questions? Nous pouvons vous renseigner.

Des articles qui favorisent votre apprentissage

Articles récents

Tous nos articles se trouvent ici.

Pin It on Pinterest